Retour à Udemy

Apprendre à créer le buzz avec Juan Gabriel Gomila Salas

 

Pour rencontrer le succès, les formateurs Udemy ne doivent pas se contenter de proposer des sessions de qualité. Ils doivent promouvoir leurs cours sur les réseaux sociaux. Comme nous l’explique Juan Gabriel Gomila Salas, formateur Udemy, c’est plus simple qu’il n’y paraît. Juan Gabriel propose 42 cours évalués par plus de 10 000 avis et est suivi sur les réseaux sociaux. Il n’a évidemment pas obtenu ce résultat du jour au lendemain. Il a commencé avec ses proches, puis son cercle d’abonnés s’est agrandi, progressivement.

Nous avons rencontré Juan Gabriel lors de son passage à San Francisco à l’occasion d’Udemy Live. Il nous a parlé de ses débuts, du rôle de YouTube et de l’importance de mettre en avant sa personnalité.

Cet entretien a été édité par souci de concision. Écoutez l’entretien dans son intégralité (anglais seulement)

 

Udemy : Comment suscitez-vous l’intérêt pour vos cours Udemy ?

Juan Gabriel : J’ai commencé avec le système de messagerie (Annonces) d’Udemy, que je trouve très utile, car il offre l’opportunité de promouvoir différents cours deux fois par mois. Vous pouvez par exemple consacrer un mois à une campagne de jeux vidéo et le mois suivant au développement d’une application. Vous pouvez également essayer différentes stratégies.

Hier, j’ai d’ailleurs publié mon dernier cours sur le développement pour iOS et il m’a suffi d’envoyer un e-mail : « Salut, voici mon dernier cours. Le cours n’étant pas terminé, vous bénéficiez d’un accès en avant-première. »

Il a reçu un bon accueil, plus de 150 participants dès la première heure. C’est utile de ce point de vue. C’est un outil très puissant. J’utilise également Facebook. J’ai créé une petite communauté sur Facebook qui permet aux utilisateurs de discuter des problèmes de développement et d’échanger avec le formateur, notamment.

En complément, j’ai créé une chaîne Discord. C’est une communauté où les participants peuvent chatter en ligne en temps réel. S’ils ont des questions au sujet des cours ou d’une solution informatique, ils peuvent échanger entre eux. Cela leur évite d’attendre ma réponse dans la section Q&R d’Udemy. Je pense qu’on obtient de très bons résultats en commençant à étudier par soi-même de cette façon. Ils peuvent partager ce qu’ils apprennent avec d’autres participants.

Udemy : Comment avez-vous constitué votre communauté sur Facebook ?

Juan Gabriel : C’est arrivé par hasard. J’essayais différentes méthodes. J’ai commencé par celle-là. J’ai également lancé une chaîne YouTube, qui donne de très bons résultats. Elle compte plus de 3 500 participants. Ils n’ont pas l’habitude de suivre des cours sur YouTube, mais ils ont voulu essayer. Par curiosité.

C’était vraiment intéressant, car YouTube vous permet de partager des fragments de vos cours. Vous pouvez continuer à publier deux ou trois vidéos par semaine. Les utilisateurs commencent par regarder le contenu gratuit, puis ils passent finalement au contenu payant sur Udemy.

Avec Facebook, c’est différent. Je publie du contenu qui n’est pas nécessairement en rapport avec les cours. Il peut s’agir de nouvelles publications, de nouveau contenu, de nouveaux logiciels ou de nouvelles versions. Tout ce qui peut présenter un intérêt pour les différents utilisateurs, ainsi qu’une valeur ajoutée par rapport au cours qu’ils ont déjà acheté sur Udemy.

Udemy : La promotion des cours n’est donc qu’une activité parmi d’autres ?

Juan Gabriel : Oui. Par exemple, je me suis rendu à San Francisco. J’ai essayé de publier de nombreuses photos et de réaliser de courtes vidéos. Par exemple, hier, nous sommes allés à Twin Peaks et j’ai enregistré une courte vidéo de 30 secondes sur le brouillard et le climat de San Francisco. Les participants apprécient ce type de contenu, car il leur donne un autre aperçu de la personne qu’ils connaissent uniquement comme formateur Udemy.

Udemy : C’est une très bonne idée. Donc, votre personnalité vous permet d’améliorer les ventes, car les participants vous connaissent mieux.

Juan Gabriel : Oui. Je pense que les participants sont plus fidèles à des formateurs qu’à des thèmes. Ils peuvent suivre mes cours. Ils peuvent suivre les cours d’un autre formateur. Ils ne doivent pas nécessairement suivre mes cours. Mais ils sont fidèles au formateur et continuent d’acheter ses cours.

Udemy : Avez-vous participé à d’autres communautés ? Avez-vous participé à une communauté Facebook pour promouvoir vos cours ?

Juan Gabriel : Oui. D’ailleurs, pour mon dernier cours sur le machine learning, j’ai recherché sur Python et R Studio des communautés dédiées à ce thème et à la science des données.

J’ai tout d’abord contacté différents membres de ces communautés. Je n’ai pas commencé par : « Salut, voici mon dernier cours ». Non. Vous devez commencer par vous présenter. Je suis mathématicien. J’enseigne à l’université. Voici des vidéos gratuites disponibles sur ma chaîne YouTube.

Vous participez à ces communautés une fois par mois, ou peut-être une fois tous les deux mois, et vous publiez régulièrement des coupons pour attirer les utilisateurs de ces différentes communautés. Généralement, elles comptent environ 20 000 à 50 000 membres. Elles vous permettent de développer vos connaissances de différentes façons. Votre base de connaissances.

Udemy : Vous êtes comme un ami en quelque sorte. Vous êtes assimilé à expert.

Juan Gabriel : Oui, c’est ce que j’expliquais. Les participants sont fidèles au formateur. À l’université, nous sommes probablement tous restés fidèles à un professeur qui nous a prodigué des conseils nous ayant permis de progresser.

C’est ce que j’essaye de faire. Je donne des conseils gratuits. Je propose des vidéos gratuites. Je fournis des informations. Une fois que les utilisateurs s’intéressent au travail du formateur, ils ont envie d’acheter ses cours sur Udemy.

Udemy : Il semble que les coupons de cours vous sont très utiles.

Juan Gabriel : Oui. D’ailleurs, j’ai tendance à fixer les prix les plus bas possible. C’est-à-dire 10 dollars, 11, voire 12. Je suis parfois allé jusqu’à 20 dollars, mais les utilisateurs trouvent ce prix trop élevé. Donc, je reste à 11, 12.

Hier, par exemple, pour le lancement du nouveau cours sur iOS 12, j’ai fixé le prix à 12 dollars. Au départ, le cours était disponible en accès privé. Mes participants actuels connaissent les mots de passe. Cela leur donne un statut de VIP. Ils se disent :

« J’ai un accès exclusif. Je peux accéder dès maintenant et en avant-première au nouveau cours de Juan Gabriel. » Les résultats ont été très satisfaisants.

Udemy : Donc, supposons que quelqu’un souhaite promouvoir ses cours sur Facebook, éventuellement constituer un groupe, et qu’il n’ait aucun abonné. À part son chien et sa grand-mère. Par quoi doit-il commencer ?

Juan Gabriel : Je pense que j’ai commencé avec ma famille et mes collègues. En Espagne, je travaillais chez un éditeur de jeux vidéo. J’ai parlé à tout le monde de la communauté que je venais de lancer. Je leur ai même offert des coupons Udemy pour qu’ils deviennent mes premiers participants.

Ensuite, il peut être très utile d’associer deux réseaux sociaux distincts. Vous pouvez publier une vidéo sur YouTube, par exemple. Vous commencez par un rythme hebdomadaire et vous faites la promotion sur Facebook pour associer les deux réseaux sociaux. Pour commencer, c’est la méthode la plus facile.

Udemy : D’après vous, combien de temps par semaine passez-vous sur les réseaux sociaux pour vos cours ?

Juan Gabriel : Actuellement, je n’y passe pas beaucoup de temps. Peut-être deux à trois heures par semaine. C’est peu. Je suis en train de lancer de nouveaux cours et, comme je le fais chaque fois, je prépare deux ou trois publications, les différents coupons et le rappel concernant les dernières 24 heures de l’offre. Je consacre un peu plus de temps à ce genre de préparatifs qu’à ce que je fais régulièrement.

Udemy : Avez-vous des conseils à donner aux formateurs qui planifient leur stratégie en matière de réseaux sociaux pour promouvoir leurs cours ?

Juan Gabriel : Oui. J’ai eu recours à plusieurs reprises aux publicités sur Facebook. J’ai obtenu de bons résultats sur deux ou trois cours. Des cours très spécifiques sur le machine learning. Ce sujet était très recherché cette année.

Mais ce n’est pas la méthode idéale, car Udemy dispose des ressources marketing et financières et de la plate-forme adéquates. Et je possède mon savoir-faire, c’est-à-dire la création de contenu et le partage de mes connaissances.

Udemy : Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui débute ?

Juan Gabriel : Je commencerais par créer une chaîne YouTube. YouTube est un outil très puissant. Même si vous optimisez la description de la vidéo. Vous pouvez aller au-delà de la simple publication d’un cours sur Udemy.

Le prix est la première chose qu’un client potentiel voit sur Udemy. Vous devez acheter. Les vidéos sont parfois gratuites, mais ce n’est pas de la vente directe. Vous devez probablement connaître l’auteur, le formateur, ou avoir regardé suffisamment de vidéos pour lui faire confiance.

YouTube est gratuit. Vous pouvez accéder à YouTube. Vous pouvez regarder une vidéo. Vous pouvez en regarder une autre. Je commencerais donc probablement par créer une chaîne YouTube pour permettre aux utilisateurs d’accéder gratuitement à 10 % à 20 % du cours. Ils peuvent évaluer les vidéos.

Cela permet également au formateur de connaître leur avis. Dès que vous commencez à voir des pouces vers le haut, vous savez que vous êtes sur la bonne voie. Si des pouces vers le bas apparaissent, ce contenu n’est probablement pas le mieux adapté à Udemy.

Êtes-vous prêt à créer votre cours ? C'est parti !

Créer un cours